Hirak - Alger - année 2019 - 2020

Pendant toute l'année du Hirak, une des plus belles de ma vie, quasiment chaque semaine de fin février 2019 à mars 2020, je suis sortie à Alger (parfois dans d'autres wilaya) pour participer aux marches, crier au plus proche de mes concitoyen.ne.s notre révolte contre un système sclérosé basé sur l'injustice, la hoggra, scandant des slogans réclamant un changement radical, révolutionnaire, un état civile et non militaire (doula madaniya, machi 3askariya), une Algérie libre et démocratique (Djazair 7ora democratiya) et aussi le respect des droits des femmes, car nous savions que notre combat féministe devait être à l'avant-garde de la possibilité de penser une Algérie nouvelle. Les vendredis, parfois les mardis lors des marches étudiantes, puis lors des certaines marches de nuit surtout autour de la mascarade électorale imposée au peuple en décembre 2019, je sortais toujours munie de mon appareil afin de réaliser un travail photographique documentaire de l’intérieure du mouvement, différent d'un travail journalistique. Il s'agissait pour moi de poser un regard situé, entre docu-activisme, poésie visuelle et documentaire d'auteure.

Rana Hna, Bnett Hassiba

Ce travail photographique a donné lieu à des séries, avec une thématique récurrente, celle de la participation des femmes au mouvement, femmes qui pour beaucoup étaient surtout mes camarades de lutte du carré féministe à Alger. Je leur rends hommage dans ce diaporama sonore court réalisé à l'occasion du 8 mars 2020 et rassemblant des photographies que j'ai prises entre le 8 mars 2019 et la fin février 2020.

Diaporama sonore, 6 min, 2020

 

Projections publiques

 

4 mars 2020 : Table-Ronde « Le Rôle Des Femmes Dans Le Hirak », Librairie Folies d'Encre, PCMMO-Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient, Saint-Denis, France.

 

7 mars 2020 : Commémoration de la Journée Internationale de lutte pour les droits des femmes, Cinémathèque d'Alger, Algérie.